demander moi!

Envie d’en savoire plus sur une éspéce?  il y a qu’a demander!

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Concavenator

Très bien conservé, le fossile d’un dinosaure carnivore encore inconnu a été mis au jour en Espagne. Quelques particularités anatomiques intriguent les paléontologues.

/**/ .obs09-article-boutils li.obs09-facebook { background-image: none; padding-left:8px; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a { text-decoration: none; color:#000; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a:hover { text-decoration: none; } /**/

Hypothetical reconstruction of the Flesh-eating dinosaur Concavenator that lived 125 my ago (Early Cretceous) in Las Hoyas (Cuenca, Central Spain). This animal is interprete as hunchback carcharodontosaurian with non-scale skin appendages on his arms.  Raúl Martín Hypothetical reconstruction of the Flesh-eating dinosaur Concavenator that lived 125 my ago (Early Cretceous) in Las Hoyas (Cuenca, Central Spain). This animal is interprete as hunchback carcharodontosaurian with non-scale skin appendages on his arms. Raúl Martín

Un nouveau spécimen de dinosaure carnivore a été découvert dans le centre de l’Espagne, sur le site de las Hoyas, dans la région de Cuenca. Le fossile de ce théropode ressemble à un moulage tant il est bien conservé, arborant de multiples détails anatomiques. Il est décrit par le paléontologue espagnol Francisco Ortega (Universidad Nacional de Educacíon a Distancia, Madrid) et ses collaborateurs.

Long d’environ six mètres, ce nouveau membre de la famille des Carcharodontosaures a été baptisé Concavenator corcovatus, littéralement « le chasseur bossu de Cuenca ». Ce prédateur bipède avait en effet une curieuse bosse sur le dos, juste au-dessus des pattes arrière. Au début du Crétacé, il y a plus de 120 millions d’années, cette région aujourd’hui assez aride de Castille était plutôt humide et tropicale.

Concavenator  1091653
Le fossile du Concavenator, vieux de 125 millions d’annés. (Santiago Torralba)

Autre particularité : la présence de toutes petites bosses alignées sur le plus gros os des membres avant (le cubitus). Elles ressemblent à celles que l’on observe sur les oiseaux, là où viennent s’insérer les rémiges, les grandes plumes des ailes, selon Francisco Ortega et ses collègues. Des sortes d’épines venaient peut-être s’accrocher à ces petites bosses. S’agit-il d’une première étape dans l’évolution des plumes ? C’est ce que suggèrent les auteurs.

C.D.
Sciences et Avenir.fr
08/09/10

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

 protoceratops_model

 Protoceratops

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Protocératops)

Comment lire une taxobox

Protocératops

Protoceratops
Protoceratops
Classification classique
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Ornithischia
Sous-ordre Marginocephalia
Super-famille Ceratopsia
Famille Protoceratopsidae
Genre
Protoceratops
Granger & Gregory, 1923
Taxons de rang inférieur
 espèces :

20px-Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg

20px-Symbole-faune

20px-Salmobandeau

20px-PCN-icone

20px-Icone_botanique01

20px-P_agriculture

20px-Patates

20px-Extracted_pink_rose

Le Protocératops (« première tête cornue ») est un petit dinosaure herbivore cératopsien de la taille d’un mouton ayant vécu au Crétacé inférieur en Mongolie­. Contrairement aux espèces qui lui succédèrent, le protocératops ne présente aucune corne bien développée sur sa tête – il a tout juste une excroissance osseuse sur le museau, excroissance qui se développera en corne chez ses successeurs. Il possédait aussi une large collerette, typique des cératopsiens, qui a pu servir à la protection de son cou, à ancrer les muscles de sa mâchoire ou à impressionner ses congénères.

En 1971, une découverte extraordinaire a été faite : il s’agissait d’un vélociraptor retrouvé étreignant un protocératops en Mongolie. Les deux sont vraisemblablement morts ensemble au combat, surpris par une tempête de sable ou par l’effondrement d’une dune sur eux.

On en dénombre aujourd’hui deux espèces, P. andrewsi, l’espèce type, et P. hellenikorhinus. Tous deux membres de la famille éponyme des protocératopsidés, ils sont étroitement apparentés à Leptoceratops qui a vécu en Amérique du Nord.

  • Époque: Crétacé
  • Taille: 1,8 m de long
  • Habitat: Mongolie
  • Régime alimentaire: herbivore

Théories sur le comportement de Protoceratops [modifier]

En 1922, une expédition de scientifique dans le déset de Gobi en Mongolie découvrèrent des nids de protocératops. Ce furent les premier œufs de dinosaures jamais trouvés. Dans ce nid on a trouvé une trentaine d’œufs, ce grand nombre a fait penser aux chercheurs que deux femelles ou davantage le partageaient,. Elles devaient défendre leurs nids contre des prédateurs comme Oviraptor, dont le nom signifie « voleur d’œufs ». Le liquide qui se trouvait à l’intérieur des œufs de dinosaures était en effet une nourriture tentante pour cet animal. Près d’un nid on a trouvé un squelette fossilisé d’Oviraptor au crâne écrasé ; un père ou une mère s’est peut-être mis en colère quand il a essayé de piller le nid. On a trouvé plusieurs nids à proximité les uns des autres, ce qui paraît indiquer que ces bêtes vivaient en groupes de la même famille ou en petits troupeaux. Une fois achevé le développement de l’œuf, les petits qui sortaient de la coquille mesuraient quelque 30 centimètres de long. Les femelles adultes les défendaient et elles leur portaient de la nourriture jusqu’à ce qu’ils fussent suffisamment grands pour en chercher eux-mêmes et se défendre contre les prédateurs qui les guettaient.

Origine du mythe des griffons [modifier]

La folkloriste Adrienne Mayor s’est demandé si les crânes de ce dinosaure, trouvés autrefois, ne seraient pas à l’origine des créatures mythiques comme les griffons ; qu’on pense au corps qui ressemble à celui d’un cheval et à la tête qui fait penser à celle d’un oiseau. [1].

Protocératops

magnify-clip

Protocératops

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

 

  deinonychus_attaque_carr 

Deinonychus

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Comment lire une taxobox

Deinonychus

Le crâne d'un Deinonychus
Le crâne d’un Deinonychus
Classification classique
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Super-famille Coelurosauria
Famille Dromaeosauridae
Genre
Deinonychus
Ostrom, 1969
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg

20px-Symbole-faune

20px-Salmobandeau

20px-PCN-icone

20px-Icone_botanique01

20px-P_agriculture

20px-Patates

20px-Extracted_pink_rose

Deinonychus était un petit dinosaure carnivore, de deux mètres de haut, qui a vécu au Crétacé dans le Montana. Son nom, « griffe terrifiante », fait référence à la griffe géante, en forme de faucille, qui terminait son deuxième orteil. Elles étaient probablement rétractées tandis qu’il marchait sur les troisième et quatrième orteils, et servait à agripper sa proie. La queue de l’animal était rigidifiée par des tendons osseux, de façon similaire à celle de certains ptérodactyles. Deinonychus pouvait atteindre au maximum 3 mètres de longueur pour un poids de 80 kg.

En 1964 John Ostrom et Grant E. Meyer ont découvert, dans le sud du Montana, des centaines d’ossements de Deinonychus. On en a peut-être un peu hâtivement conclu que cet animal vivait en horde, mais les preuves restent assez minces. En revanche, on a retrouvé des dents de Deinonychus parmi des ossements de Tenontosaurus, un ornithopode, ce qui laisse à penser qu’il en était le prédateur.

La découverte de Deinonychus, agile et très actif, et la description qu’en a fait John Ostrom ont modifié à cette époque la conception scientifique et populaire des dinosaures. On a émis l’hypothèse qu’il pouvait s’agir d’animaux à sang chaud. Plus tard, Ostrom remarquera des similitudes entre Deinonychus et les oiseaux, ce qui relancera l’idée selon laquelle les oiseaux sont les lointains descendants des dinosaures. En Chine, des découvertes de dinosaures similaires, Sinornithosaurus et Microraptor indiqueraient d’ailleurs la présence de plumes chez ces derniers.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

 

  megalosaurus.othniella.marshall.coppy

 

Megalosaurus

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Mégalosaurus)

Comment lire une taxobox

Megalosaurus

250px-Megalosaurus_dinosaur
Classification classique
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Famille Megalosauridae
Sous-famille Megalosaurinae
Genre
Megalosaurus
Buckland, 1824
Taxons de rang inférieur
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg

20px-Symbole-faune

20px-Salmobandeau

20px-PCN-icone

20px-Icone_botanique01

20px-P_agriculture

20px-Patates

20px-Extracted_pink_rose

34px-Triceratops2

Cet article est une ébauche concernant les dinosaures.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Megalosaurus est un dinosaure de l’ordre des Saurischiens, du sous-ordre des Théropodes et de la famille des Mégalosauridés. Il vécut au Jurassique moyen, d’environ 175 à 164 millions d’années.

Ce dinosaure fut le tout premier à posséder un nom. Celui-ci lui fut donné par William Buckland, un excentrique professeur de géologie de l’Université d’Oxford en 1824, ce qui signifie « grand lézard ». On avait, en effet, exhumé les os fossiles d’un gigantesque reptile dans les carrières de calcaire de Stonesfield, près d’Oxford en 1815. Buckland en conclut donc que c’était un gigantesque lézard carnivore.

Par ailleurs, l’on a cru pendant plus d’un siècle, jusqu’en 1964, que l’Eustreptospondylus, fossile d’Oxford, était celui d’un Megalosaurus : Les fossiles de ces deux dinosaures avaient été retrouvés au même endroit, près d’Oxford, et tous deux possédaient quasiment la même structure squelettique. L’erreur a été démontrée par le spécialiste anglais des fossiles Alick Walker.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

 edmontosaure

Edmontosaure

De Viquipèdia

Dreceres ràpides: navegació, cerca

Edmontosaurus (« llangardaix d’Edmonton« ) és un gènere de dinosaure hadrosàurid (també anomenats dinosaures de bec d’ànec) del Maastrichtià, l’últim estadi del període Cretaci, fa entre 71 i 65 milions d’anys. Un exemplar adult podia arribar a superar els 9 metres de longitud i algunes de les majors espècies arribaven als 13 metres. Es tracta d’un dels hadrosàurids més grans. L’edmontosaure era herbívor i bàsicament bípede, encara que segurament també es desplaçava sovint amb les quatre potes.

Les restes més ben conservades foren trobades l’any 1908 per Charles Hazelius Sternberg i els seus fills.

Obtingut de «http://ca.wikipedia.org/wiki/Edmontosaure»

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Euoplocephalus

 

 Euoplocephalus euoplocephalus_1

 

Euoplocephalus

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Comment lire une taxobox

Euoplocephalus

Euoplocephalus sp.
Euoplocephalus sp.
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Ordre Ornithischia
Sous-ordre Thyreophora
Super-famille Ankylosauria
Famille Ankylosauridae
Genre
Euoplocephalus
Lambe, 1910
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg 20px-Symbole-faune 20px-Salmobandeau 20px-PCN-icone 20px-Icone_botanique01 20px-P_agriculture 20px-Patates 20px-Extracted_pink_rose

Euoplocephalus (« tête bien armée ») était un dinosaure herbivore qui a vécu au Crétacé, 73 millions d’années avant notre ère. Long de 7 m pour un poids de 2 tonnes, il était caractéristique de la famille des ankylosauridés, dinosaures cuirassés assez courts sur pattes, dont la tête était protégée par des plaques osseuses, certaines pouvant recouvrir les paupières. Son cou et son dos étaient également pourvus de plaques, piquants et cornes. À l’extrémité de sa queue se trouvait une massue, formée de protubérances osseuses dans le prolongement de la dernière vertèbre caudale. Il s’en servait pour se défendre contre les grands prédateurs, en particulier Carnosaurus, en frappant leurs membres postérieurs. Malgré sa cuirasse, il était probablement assez rapide, capable de s’enfuir en courant ou de se retourner pour lancer le fléau de sa queue contre son agresseur. On suppose qu’euoplocephalus vivait seul, broutant les plantes herbacées des forêts. Les 40 spécimens retrouvés en Amérique du Nord (Mont-ana, Alberta) étaient isolés les uns des autres.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Dryosaurus

Dryosaurus dryosaurus

 

Dryosaurus

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Dryosaure)

34px-Triceratops2

Cet article est une ébauche concernant les dinosaures.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Comment lire une taxobox

Dryosaurus

Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Superordre Ornithischia
Ordre Cerapoda
Sous-ordre Ornithopoda
Famille Dryosauridae
Genre
Dryosaurus
Marsh, 1878
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg

20px-Symbole-faune

20px-Salmobandeau

20px-PCN-icone

20px-Icone_botanique01

20px-P_agriculture

20px-Patates

20px-Extracted_pink_rose

Le dryosaure est un petit dinosaure omnivore de 4 mètres de long.

Caractéristiques [modifier]

  • Époque : il y a 200 millions d’années
  • Taille : 4 mètres
  • Habitat:

Défense contre les prédateurs [modifier]

Assez petit, sans carapace ni cornes, le dryosaurus avait un seul moyen pour survivre à l’attaque d’un prédateur : la fuite.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Spinosaure

 

 Spinosaure 4867_spino

 

Spinosaure

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Comment lire une taxobox

Spinosaure

Spinosaurus aegyptiacus
Spinosaurus aegyptiacus
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Superordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Super-famille Carnosauria
Famille Spinosauridae
Genre
Spinosaurus
Stromer, 1915
Nom binominal
Spinosaurus aegyptiacus
Stromer, 1915
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg

20px-Symbole-faune

20px-Salmobandeau

20px-PCN-icone

20px-Icone_botanique01

20px-P_agriculture

20px-Patates

20px-Extracted_pink_rose

Le Spinosaure (« lézard épineux ») est un dinosaure théropode qui vivait dans ce qui est maintenant l’Égypte durant la période crétacé, il y a 95 à 93 millions d’années.
D’après une étude par dal Sasso et al. (2006), c’était le plus grand des dinosaures carnivores, dépassant même de loin le tyrannosaure et le giganotosaure. Les fossiles découverts de jeunes adultes de spinosaure en font le plus long théropode, mesurant de 16 à 18 mètres et pouvant atteindre 5 à 6 mètres de haut. Son poids atteignait 9 tonnes.
Des comparaisons avec des espèces apparentées suggèrent même que les plus grands adultes pouvaient atteindre 13 tonnes et une longueur de 21 mètres. Les épines distinctives de cet animal (de longs os partant des vertèbres) qui faisaient jusqu’à 2 mètres et avaient sûrement une peau étendue entre elles formaient une structure en forme de voile ou crête, bien qu’une autre hypothèse suggère qu’elles étaient couvertes de muscles et formaient une bosse ou une arête. Spinosaure est devenu le nom d’une famille de dinosauriens incluant Baryonix, Irritator, Angaturama (très semblable à Irritator), Suchomimus et Siamosaure.

Sommaire

[masquer]

//

Description [modifier]

Bien que très connu des fans de dinosaures de par ses caractéristiques inhabituelles, le spinosaure est en grande part connu par des fossiles qui ont été détruits, mis à part quelques dents et fragments de crânes découverts récemment. Une étude publiée en 2006 sur une mâchoire et un crâne montre que c’était un des plus long crâne de dinosaure carnivore, estimé par dal Sasso et al a presque 175 cm. Découvert originellement dans la dépression de Bahariya en Égypte en 1912, il a été baptisé par le paléontologiste allemand Ernst Stromer en 1915. Quelques fossiles ont été endommagés lors de leur transport au musée de Munich et le reste a été complètement détruit lors d’un bombardement allié en 1944. Heureusement des dessins et des descriptions détaillées du spécimen ont été conservés.

Rauhut (2003) suggéra que l’holotype du spinosaure de Stromer était une chimère constituée de vertèbres dorsales de carcharodontosaurien semblable à l’acrocanthosaure et de dents de grand théropode semblable au Baryonix. Cette analyse a cependant été rejetée par dal Sasso et la plupart des chercheurs.

En plus de sa crête dorsale, les caractéristiques les plus notables du spinosaure incluent :

  • Un long museau similaire aux autres spinosauriens, et remplit comme eux de dents coniques,
  • Une très grande griffe en forme de crochet sur ses pattes antérieures, peut-être pour attraper du poisson,
  • Des pattes postérieures courtes et de long membres antérieurs ce qui amène certains paléontologues à penser qu’il était quadrupède plutôt que complètement bipède (bien qu’il était sans doute capable au moins de bipédie ponctuelle),

NB : La plupart de ces hypothèses sont basées sur le Baryonix ou d’autres spinosauriens car aucun membre fossile n’a été attribué au spinosaure lui-même.

Alimentation [modifier]

Il n’est pas défini si le spinosaure était un prédateur terrestre ou un pêcheur comme semblent indiquer ses longues mâchoires, ses dents coniques et ses narines surélevées. La seule preuve directe de l’alimentation du spinosaure vient d’espèces apparentées européennes ou sud-américaines. Le Baryonix a été trouvé avec à la fois des écailles de poissons et des os de jeunes iguanodons dans son estomac alors qu’une des ses dents incorporée dans un ptérosaure sud-américain montre que le spinosaure pouvait chasser ces archosauriens volants. Le spinosaure était probablement un prédateur opportuniste, un peu l’équivalent du crétacé d’un gros ours grizzly, ayant une tendance pour la pêche bien qu’attrapant sûrement de nombreuses sortes de proies petites ou moyennes en général.

Voile dorsale [modifier]

La voile du spinosaure est assez inhabituelle, bien que d’autres dinosaures de la même époque et de la même zone aient développé une structure similaire sur leurs vertèbres dorsales (l’ornithopode ouranosaure et le sauropode Rebbachisaure). Le voile est probablement analogue (mais pas identique) à celle du reptile mammalien du permien Dimetrodon, qui vivait avant l’apparition des dinosaures. Ces similitudes sont présumées être le fruit d’une évolution parallèle.

L’utilité de cette crête est incertaine et les scientifiques ont émis plusieurs hypothèses :

  1. Régulateur thermique : si le voile contenait des vaisseaux sanguins en abondance, le dinosaure pouvait utiliser cette grande surface pour absorber la chaleur. Cela implique que l’animal était seulement partiellement à sang chaud et vivait mieux dans des climats où les nuits étaient fraiches et le ciel généralement dégagé. On pense que le spinosaure et l’ouranosaure vivaient dans ou à proximité d’une version crétacé du désert du Sahara ce qui pourrait valider ceci.
    Il est aussi possible que la crête servait à évacuer l’excès de chaleur plutôt qu’à l’emmagasiner. Les grands animaux, à cause de la relativement faible surface de leur corps comparé à leur volume (le principe d’Haldane), ont beaucoup plus de problèmes à perdre leur excès de chaleur à hautes températures qu’à en gagner à basse température. Le voile dorsal du spinosaure ajoutait beaucoup de surface de peau avec une faible augmentation du volume. De plus si la crête était tournée afin de recevoir le moins de rayon solaire et/ou le plus de vent, l’animal pouvait effectivement se rafraîchir dans le climat chaud de l’Afrique du crétacé.
  2. Parade nuptiale : La structure corporelle élaborée de nombreux animaux actuels sert souvent pour attirer les membres du sexe opposé pendant l’accouplement. Il est possible que le voile de ces dinosaures avait une utilisation pour la parade nuptiale, un peu comme la queue du coq domestique. Si tel est le cas, la voilure devait être très colorée, mais c’est pure spéculation.
  3. Intimidation : Le voile pouvait être utilisé pour effrayer les ennemis, rendant l’animal encore plus grand qu’il n’est réellement. Le dinosaure pouvait exhiber sa crête comme un dernier avertissement avant l’attaque, comme les serpents à sonnette avec leur queue.
  4. Toutes les fonctions précédentes : Etant donné qu’il n’est pas rare que dans la nature les structures qui se développent chez les êtres vivants sont utilisées de plusieurs façons, cette voile dorsale pouvait donc combiner toutes ces fonctions.

Spinosaure dans Jurassic Park III [modifier]

Le spinosaure est devenu mondialement célèbre en figurant comme le dinosaure principal du film de Joe Johnston. Il y est dépeint comme plus grand, plus puissant et plus vicieux que le tyrannosaure dans une scène où les deux prédateurs ressuscités combattent et d’où le spinosaure émerge victorieux en tordant le cou de son adversaire.
Une telle bataille n’aurait jamais pu avoir lieu dans la préhistoire, les deux espèces de dinosaures étant séparées par des millions d’années et des milliers de km (Le T. Rex vivait en Amérique du nord tandis que le Spinosaure vivait en Afrique). Mise à part l’impossibilité de la rencontre en elle-même, il semble peu probable que le spinosaure aurait pu se dégager de la morsure au cou d’un tyrannosaure qui possédait parmi les plus puissantes mâchoires du monde animal alors que celles du spinosaure étaient relativement faibles mêmes si assez semblables à celles des crocodiles.

Le spinosaure partageait son habitat avec deux autres théropodes qui égalaient ou excédaient le T.Rex en taille : le massif carnosaure Carcharodontosaurus et le grand mais relativement léger Abélisaure Deltadromeus. Bien que ces trois prédateurs géants occupaient des niches écologiques différentes, ils ont pu s’affronter ponctuellement pour des proies ou du territoire.

Références [modifier]

  • Dal Sasso, C., S. Maganuco, E. Buffetaut and M. A. Mendez (2006). « New information on the skull of the enigmatic theropod Spinosaurus, with remarks on its sizes and affinities. ». Journal of Vertebrate Paleontology 25(4): 888-896.
  • Rauhut, O.W.M. (2003). « The interrelationships and evolution of basal theropod dinosaurs ». Special Papers in Palaeontology 69: 1-213.

Liens externes [modifier]

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Stegosaurus

 

 

 Stegosaurus stegosaurus

 

Stegosaurus

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Stégosaure)

45px-Tyranozaur

Cet article est une ébauche concernant les dinosaures.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant. (Comment ?).

Comment lire une taxobox

Stegosaurus

Stegosaurus
Stegosaurus
Classification classique
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Ornithischia
Sous-ordre Thyreophora
Super-famille Stegosauria
Famille Stegosauridae
Genre
Stegosaurus
Marsh, 1877
Taxons de rang inférieur
Espèces :

250px-Stegosaurus_Struct
Squelette de stégosaure
20px-Commons-logo.svg D’autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg

20px-Symbole-faune

20px-Salmobandeau

20px-PCN-icone

20px-Icone_botanique01

20px-P_agriculture

20px-Patates

20px-Extracted_pink_rose

Le stégosaure était un grand dinosaure herbivore qui a vécu à la fin du jurassique, entre 156 et 140 millions d’années avant notre ère. Il mesurait environ 7 mètres de long, 4,5 mètres de haut et pesait jusqu’à 2 tonnes.

Les fossiles ont été principalement retrouvés en Amérique du Nord, dans les états du Wyoming, de l’Utah et du Colorado. Le stégosaure a été baptisé en 1877 par Othniel Marsh, son nom signifiant « lézard cuirassé ».

Incapable de courir, c’était un animal qui se nourrissait de plantes proches du sol. Sa lenteur et sa maladresse le rendaient vulnérable aux prédateurs, mais il pouvait se défendre grâce à sa queue, hérissée de 4 piques qui pouvaient atteindre 60 cm de long. La double rangée de plaques osseuses qu’il portait sur le dos n’avait que peu de valeur défensive mais servait probablement à réguler sa température corporelle. En effet, comme des vaisseaux sanguins irriguaient ces plaques, elles pouvaient réchauffer le sang de l’animal à l’instar de panneaux solaires ou le refroidir lorsqu’il les agitait. Son cerveau était parmi les plus petits de tous les dinosaures, de la taille d’une noix. On suppose qu’il possédait un autre centre nerveux dans la moelle épinière, chargé de contrôler ses pattes et sa queue.

Liens externes [modifier]

taille comparée d'un homme et d'un stegosaurus

magnify-clip

taille comparée d’un homme et d’un stegosaurus

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

12

belkaceminouredine |
Linéaire B, les nouvelles i... |
thales09 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les guerres et cultures au ...
| ALPHA OMEGA NICE, le blog
| surnaturel